fbpx

↟ TARIF PRÉVENTE chemise Emparis : -20€ jusqu'au 31 mai 2022 ↟ Livraison offerte en Points relais France métropolitaine à partir de 100 € ↟

Idées & ConseilsNon classéPRINTEMPS

Comment trouver des morilles ?

Mis à jour le 26 avril 2022

Vous aimez les morilles et vous aimeriez bien en trouver dans la nature plutôt que dans votre supermarché. Trouver des morilles est vraiment une histoire de patience, de passion et un peu de chance aussi. Les conseils que nous vous donnons dans cet article vous permettront peut-être de gagner un peu de temps pour savoir où, quand et comment trouver des morilles.

©petitbivouac.com

Quand chercher des morilles ?

Au printemps, fin mars début avril, en fonction de l’altitude et de la météo, vous pouvez commencer à trouver les premières morilles. Un bon indicateur est qu’en général, leur poussée coïncide avec la floraison de la jacinthe des bois ou encore l’apparition des premiers bourgeons noirs sur les frênes. La poussée de l’ail des ours est aussi un bon indicateur mais il ne faut pas que le sol soit entièrement couvert d’ail des ours.

On sait aussi que les chocs thermiques favorisent les poussées et qu’il y a davantage de morilles lorsque l’hiver a été très froid ou l’été caniculaire. Guettez la météo, il ne faut pas non plus qu’il fasse trop sec. Les jours les plus propices sont ceux qui suivent la tombée de la pluie.

Où chercher des morilles ?

Les morilles apprécient les zones humides et inondées plutôt ensoleillées. Inspectez le bord des points d’eau ou des anciens points d’eau.

Les morilles aiment pousser près des frênes dont la sève est sucrée. Elles poussent également souvent dans les vieux vergers à proximité de pommiers. Si vous constatez la présence de taupinières, c’est bon signe ! En creusant ses galeries, la taupe abime en effet les racines des frênes ou des pommiers qui libèrent alors du glucose. Et les morilles en raffolent. Selon le même principe, vérifiez aussi les vieilles coupes de bois, en particulier dans les traces des troncs trainés au sol là où la terre a été grattée, remuée, travaillée…

Si elle se cache souvent au milieu des feuilles mortes, sachez que la morille apprécie moyennement la présence des autres végétaux autour d’elle. Commencez par vérifier les zones un peu dégagées et plus ensoleillées, plus exposées au Sud. Elle peut aussi pousser dans la mousse.

©petitbivouac.com

Comment trouver les morilles ?

En marcheant lentement, les yeux rivés au sol. Ça peut paraitre évident et pourtant, ceux qui n’en trouvent pas ont souvent le nez en l’air ou marchent trop vite. Il faut passer du temps à prospecter le sol hors des sentiers battus pour trouver ces champignons. Ceci dit, il nous arrive aussi d’en trouver au bord des chemins forestiers mais dans ce cas, il faut avoir la chance d’être le premier à les voir.

Lorsque vous trouvez une morille, mémorisez bien la forme et la couleur avant de la prélever. Si vous êtes avec votre enfant ou votre conjoint(e) qui n’en trouve jamais, montrez lui à quoi ressemble le champignon encore au sol, vu depuis sa hauteur. Notez bien l’endroit de votre trouvaille sur votre smartphone grâce à la géolocalisation ou sur un carnet.

Comment trouver des morilles -Petit Bivouac
©petitbivouac.com

Les différents types de morilles

Les morilles peuvent avoir plusieurs formes. Elles sont plus ou moins coniques ou rondes et de couleur plus ou moins blonde ou brune.

La morille vulgaire (Morchella esculenta) peut être grise ou blonde et se trouve en plaine et basse altitude. La morille conique (Morchella conica) est aussi appelée morille noire. On trouve cette dernière davantage dans les Alpes et le Jura. Elle est la première à apparaître, parfois dès la fin février.

Les morillons et les verpes sont également des champignons qui ressemblent beaucoup à la morille. Ces champignons sont également de bons comestibles, même si leur parfum est considéré comme moins fin que celui de la morille. Le chapeau de la morille est constitué d’alvéoles alors que celui des verpes peut être lisse ou formé de plis avec un aspect qui évoque une cervelle.

Même si la ressemblance n’est pas parfaite, sachez qu’il y a quand même également une confusion possible avec la fausse morille, la gyromitre. Or, celle ci est toxique et mortelle, donc si vous avez un doute, n’hésitez pas à vous renseigner avant de consommer. La gyromitre a un chapeau brun rougeâtre et son pied est partiellement plein alors que celui de la morille est creux.

Cueillir des morilles

Si vous repérez ce qu’on appelle une tâche (un groupe de morilles éparpillées au même endroit), nous vous conseillons fortement de la géolocaliser sur une carte, votre GPS, smartphone… et de le garder bien secret afin d’y retourner directement l’année suivante.

Coupez le pied avec votre couteau, ou demandez à votre enfant de le faire s’il sait se servir d’un couteau. Laissez le bout du pied en terre afin de ne pas prendre la terre avec et montrez lui comment recouvrir le pied coupé afin qu’elles ne soient pas repérables par les autres promeneurs. Vous garderez ainsi votre coin bien secret.

Secouez légèrement vos morilles (quand elles sont matures) sur place, tête en bas, pour libérer leurs spores. Ça pourrait leur permettre de repousser au même endroit l’année suivante…

Comment trouver des morilles -Petit Bivouac
©petitbivouac.com

Nettoyer et conserver les morilles

Juste après la cueillette, nettoyez les alvéoles avec un pinceau sec et souple. Coupez le bas du pied s’il reste un peu de terre. Coupez ensuite les plus gros champignons en deux dans le sens de la longueur. Si elles vous semblent sales, passez les sous l’eau ou trempez les rapidement dans une bassine d’eau avant de les poser sur du papier absorbant ou un torchon propre. Etalez les dans une grande passoire ou sur une grille de façon à ce qu’elles ne se touchent pas. Stockez les dans un endroit sec et aéré. Laissez les sécher jusqu’à ce qu’elles soient complètement déshydratées. Conservez les dans des bocaux (certains ajoutent du riz au fond pour s’assurer d’absorber toute l’humidité qu’il resterait). Pour les réhydrater, faites les tremper dans l’eau froide. Egouttez les ensuite. Vous pouvez réutiliser l’eau pour parfumer la cuisson du riz par exemple.

Attention ! Les morilles sont toxiques à l’état cru. Il faut les cuire environ 15 min pour détruire les toxines qu’elles contiennent.

Équipement nécéssaire pour aller chercher des morilles

1 couteau

1 carnet et un stylo ou un smartphone pour noter l’endroit où vous les avez trouvées

1 panier ou un sac par personne

1 éventail à empreintes feuilles des arbres

1 sifflet

Des chaussures de marche

Un pantalon, un coupe vent, une casquette (vous êtes en forêt, au printemps, attention aux tiques !)

Un en-cas et une gourde

close

Abonnez-vous à notre newsletter pour être informé(e) des nouveautés, bénéficier des bons plans exclusifs abonnés et recevoir par mail un code promo vous donnant droit à

10 % de réduction sur votre première commande !

(sur tous les produits hors promotions et préventes)

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.