Idées & Conseils

Ces restaurants isolés en pleine nature…

Article mis à jour le

Pour changer de nos pique-niques et dîners au feu de camp, nous aimons parfois aller manger dans des restaurants isolés en pleine nature, la plupart du temps accessibles uniquement à pied, en ski ou en raquettes l’hiver. Nous avons répertorié ici quelques-uns de ces lieux magiques qui vous permettront, à vous aussi, de profiter d’un repas agréable et déconnecté dans un cadre privilégié au plus près de la nature.

Nous préférons aller dîner plutôt que de déjeuner dans ces restaurants isolés. Quelque soit la saison, en effet, les retours à pied dans la nuit, en pleine nature, participent à la magie de ces soirées insolites. Et quel bon moment pour tous qu’un dîner au coin du feu dans une ambiance tamisée typiquement montagnarde !

Attention, il est presque obligatoire de réserver bien à l’avance dans tous ces restaurants pour s’assurer d’avoir une table !

L’auberge du Clariant – Corrençon – Vercors

L’accès

Par Corrençon : Accès en 1h depuis Grenoble jusqu’au parking du Golf / centre nordique des Hauts Plateaux. Garez vous là, puis suivez à pied le GR 91 (balisage blanc et rouge) qui longe les pistes de ski de fond et du stade de biathlon. L’auberge du Clariant est à deux kilomètres.

L’Auberge du Clariant sur Google Map

La balade

Eté comme hiver, comptez 20 à 30 minutes de marche facile à plat, à travers la forêt, les prairies du site nordique et du golf. La balade est très agréable et en particulier en hiver, dans la neige et la nuit.

Si vous êtes en avance et que vous souhaitez prolonger un peu la promenade, des panneaux indiquent un accès à l’auberge par une variante dans la forêt qui vous rallonge le trajet d’environ 20 à 30 minutes en prenant votre temps. Le retour en hiver, flambeaux à la main fournis par l’auberge est un prolongement de bonheur. Les enfants peuvent le faire en luge par le chemin qui mène directement au parking. Ça ne descend pas beaucoup, mais ça leur plaît toujours de se rouler dans la neige en pleine nuit.

Le repas

Nous voulions faire une sortie annuelle entre amis au Clariant, tellement nous aimons cet endroit. En réalité, on s’y est rendus deux ans de suite, en hiver, pour y dîner une raclette fondue à la bougie. En 2016, la raclette avait été très bonne et la salade qui l’accompagnait nous avait tous enchantés. Composée avec des crudités colorées finement coupées et vitaminée avec quelques grains de grenade, on notait un véritable effort de dressage pour proposer un joli plat à déguster. En 2017, la raclette était plus basique, on a donc été un peu moins enchantés par la cuisine. La carte est cependant composée de jolis petits plats préparés avec des bons produits locaux de saison. Donc, quoi qu’on en dise, le mieux est quand même de vous faire votre propre idée car le menu change en fonction des saisons et c’est une bonne chose. En plus, la cuisine proposée le midi à l’air davantage raffinée que celle du soir. Il n’y a qu’à regarder les photos et avis sur Google ou Trip Advisor pour se faire une (très bonne) idée.

Le cadre

L’auberge est une très belle bâtisse en bois et pierres, bien décorée avec goût à l’intérieur comme à l’extérieur. Dehors, une grande terrasse sur laquelle se trouve un braséro géant est entourée de Cacoon, fauteuils en toile suspendus aux arbres et de jolies sculptures en bois. A l’intérieur, tout est très chaleureux, organisé autour d’une belle cheminée. Dans une des pièces, une partie du sol est vitré et vous pouvez voir à travers une faille de 12 m de profondeur dans laquelle on fait sécher les saucissons. Et dans la mezzanine (sur nos photos), vous vous sentirez comme chez vous.

Pourquoi y aller

Pour la beauté du chalet et la balade sympa qui y mène. Pour le vin chaud sur la terrasse avant de déguster une raclette réellement fondue à la bougie dans une ambiance plus que chaleureuse. Pour faire griller un chamallow dans le brasero et tenir son flambeau en marchant dans la nuit, tout ceci étant offert par le restaurant au moment de votre départ.

Ouverture : consulter le site pour les dates d’ouverture / midi et soir

Infos : https://leclariant.com/

L’auberge du Charmant Som – Col de Porte – Chartreuse

L’accès

On peut arriver à l’auberge en voiture après avoir parcouru les six kilomètres de route forestière qui la relie au col de Porte. C’est un incontournable des restaurants de montagne autour de Grenoble en été, mais elle est fermée en hiver (et c’est bien dommage).

L’auberge du Charmant Som sur Google map

La balade

Vous pouvez partir de l’auberge pour monter au sommet du Charmant Som. Depuis le parking, empruntez le GR qui commence à grimper tranquillement à travers l’alpage, à droite derrière l’auberge. Restez sur le sentier creusé par les nombreux marcheurs pour la préservation de la flore. Vous arriverez d’abord à une première bosse qui n’est que l’antécime du Charmant Som. Le véritable sommet, marqué par une croix, se trouve quelques centaines de mètres plus loin. La petite rando est réalisable par de jeunes enfants et offre l’un des plus admirables points de vue de la région sur la Chartreuse, Belledonne et le mont Blanc. La descente s’effectue par le même itinéraire. Vous pouvez commencer par la balade et terminer par le restaurant.

Le repas

Cela fait un moment qu’on n’y a pas mangé, mais auparavant on n’a jamais été déçus. La cuisine est simple (omelette, charcuterie, tomme de Chartreuse, salade… et le soir fondue) mais copieuse et la qualité est là.

L’hiver, malheureusement, le restaurant n’est pas ouvert. On se verrait pourtant bien prendre une petite crêpe au sommet de la route enneigée sur laquelle on croise des promeneurs à pied et des sportifs en skating ou à ski de rando.

Le cadre

L’auberge est entourée d’alpages, de vaches et de chamois le soir. La terrasse vous offre une belle vue sur la Chartreuse. Il fait bon y rester dîner quand les randonneurs ont quitté le lieu.

Pourquoi y aller

Pour échapper à la chaleur de la plaine en été. Pour la balade facile mais qui offre une superbe vue au sommet. Pour offrir un premier sommet à un jeune enfant. Pour le cadre, l’ambiance montagnarde, le son des cloches des vaches, la multitude de fleurs, les odeurs de la montagne, l’air frais qui tombe le soir. Pour apercevoir des chamois sur les flancs de l’alpage quand les randonneurs ont quitté les lieux. Pour la fondue sur la terrasse au coucher du soleil. Pour les sourires de l’équipe et en particulier l’humour du patron dont on adore les hashtags sur la page facebook de l’auberge.

Ouverture : de juin à septembre  – midi et soir – Fermé le dimanche soir. Réservation plus que vivement conseillée !

Infos : aubergeducharmantsom.com / 04 76 88 83 38

Le gîte de la Molière – Autrans – Vercors

L’accès

Par Autrans, en été uniquement : Comptez environ 1h15 de route depuis Grenoble. Au premier rond point en arrivant à Autrans, prendre à droite, la route de la Sure (D218) en direction du domaine de ski, prendre à gauche puis à droite en suivant le panneau marron « Route de la Molière ». Dans le premier petit hameau, prendre à droite au niveau de l’arrêt bus, une route forestière, premier croisement à droite, vous arriverez au refuge des Feneys. Prendre à gauche au refuge et poursuivre jusqu’au parking du plateau de la Molière. Le gite est à 3km sur le droite.

Par Engins, en hiver : Après avoir traversé Engins, poursuivre en direction de Lans. Au lieu dit « L’Olette », prendre à droite vers « les Aigaux ». Garez-y votre voiture et poursuivez à pied le chemin balisé qui monte au gite en 1h30 environ.

Le gîte de la Molière sur Google maps

La balade

En été, c’est 30 minutes de marche tout droit et presque tout plat, à travers l’alpage et les vaches depuis le parking du Plateau accessible en voiture. Autant dire que c’est faisable même pour des tout petits. Le retour peut être fait par le même chemin ou, si vous montez derrière le gîte, en dix minutes vous pouvez atteindre le pas de l’Ours et revenir au parking par les crêtes. C’est une belle variante qui apporte des vues plus aériennes.

L’hiver, comptez 1h30 en raquettes par un chemin qui monte en serpentant depuis Engins dans la forêt avant d’atteindre le plateau. En hiver, le gîte se trouve dans une zone très sauvage, en grande partie non damée mais sans danger particulier.

Le repas

Petit coup de cœur pour la cuisine de ce gîte d’alpage qui propose aussi les nuitées (jusqu’à 21 personnes ou 23 s’il y a des enfants). En résumé, c’est une tuerie. La carte est composée de plats préparés avec des produits locaux. Nous avons gouté la suggestion du jour, qui était alors un feuilleté de Saint Marcellin au jambon accompagné d’une purée légère de légumes et petite salade assaisonnée d’une brunoise de pastèque et melon, raisins secs, amandes grillées et d’une multitude de finesses qui régalent le palais et les yeux… Ça y est, vous avez faim ? Même les enfants qui ne sont habituellement pas super fans de légumes ont adoré la ratatouille… Tout est fait maison, y compris le pain aux céréales et la pâte de la tarte à la myrtille. La serveuse était très sympa, le rosé bien frais et la vue à tomber.

Le cadre

Le gîte bénéficie d’une vue sublime sur la Chartreuse, la chaîne de Belledonne et la vallée du Grésivaudan et s’étend jusqu’au mont Blanc. En été, il est entouré de vaches, de marmottes et de jolies fleurs. Un cadre bucolique digne d’une carte postale

Pourquoi y aller

En été, pour un bon repas au frais quand il fait chaud en plaine. Pour une balade facile en montagne au milieu des vaches. Pour la vue sublime ouverte jusqu’au Mont Blanc. Pour le plaisir des papilles, gâtées par l’excellente cuisine qu’on vous y servira.

Ouverture : restaurant ouvert durant les périodes d’ouverture du Gîte – Téléphonez au 06 09 38 42 42 pour vous en assurer / déjeuners du midi et goûters

Infos : gitedelamoliere.aufilduvercors.org

Le tipi du banc de l’Ours – Autrans – Vercors

L’accès

L’auberge et le tipi sont situés en bordure d’une route forestière qui mène à l’accrobranche d’Autrans en été. Un parking se trouve à 50 m. Cette route est transformée en piste de ski de fond l’hiver et vous ne pourrez accéder à l’auberge qu’à pied, en raquettes ou en skis en empruntant un chemin forestier long de 2 km.

L’auberge et tipi du Banc de l’Ours sur Google Map

La balade

Après vous être garés au centre nordique, il vous faudra marcher environ 30 mn pour parcourir un peu moins de 2 km. Il y a plusieurs options possibles pour vous rendre au restau. Nous, on a choisi celle-ci : Itinéraire à pied du centre nordique d’Autrans au Banc de l’Ours

Le repas

Nous n’avons pas dîné dans l’auberge, du coup, nous ne pouvons vous faire de retour que sur notre expérience d’un dîner sous le tipi. Comme nous étions nombreux, nous avons en effet pu privatiser le grand tipi. Celui ci peut contenir de 20 à 35 personnes. Pour simplifier la commande, on nous a proposé une formule comprenant l’apéro (vin chaud, kirs variés ou boissons sans alcool), un quart de vin par personne, un plat, un dessert (crumble pommes, myrtilles et framboises) et un café ou une tisane.

Parmi les trois formules proposées, on pouvait choisir entre une tartiflette, une raclette et bleu du vercors et du poulet mariné accompagné de pommes de terre en robe des champs à la crème fouettée. On a tous opté pour la formule raclette et on n’a pas été déçus sans être non plus émerveillés. Dans le tipi, la raclette se fait fondre dans une poêle à partager à quatre, posée sur un réchaud qui fonctionne avec de l’alcool à brûler.

Le cadre

Vous mangez dans un grand tipi posé sur une belle terrasse et au milieu duquel chauffent trois gros poêles. Des bancs en bois sont recouverts de peaux et de plaids confortables. Ce lieu est, à lui tout seul, un voyage au bout du monde.

Pourquoi y aller

Pour voyager dans sa tête ! Si vous avez lu notre aventure hivernale au tipi du Banc de l’Ours, vous savez déjà qu’on a passé une soirée de folie dans ce restaurant insolite. Le lieu est suffisamment original pour y contribuer à lui seul, mais c’est surtout l’incroyable tempête de neige qu’on a bravé ce soir là qui a transformé la petite marche d’approche en véritable aventure polaire dont on se souviendra très très longtemps. Le contraste entre la météo déchaînée dehors et l’intérieur chaleureux du tipi chauffé par trois gros poêles était magique. Nous n’avons pas regretté une seconde d’y être allés, malgré la neige. On voulait se retrouver entre amis, avec les enfants, dans un endroit hors norme et vivre une soirée mémorable… C’était réussi !

Ouverture : Consultez le site pour les dates d’ouverture / midi et soirs sur réservation

Et d’autres restaurants qu’on n’a pas encore testés

Le refuge de Gève – Autrans – Vercors

Dommage, mais le jour où on a voulu tester, un soir de juillet, il n’y avait plus de place. On a essayé de réserver le matin même pour un dîner en pleine semaine mais c’était déjà complet. Il faut donc s’y prendre bien à l’avance pour espérer aller manger en été dans ce petit coin de paradis. Sur le papier, il y a en effet tout ce qu’on aime : une petite balade d’approche de depuis le parking, une bonne carte, une belle bâtisse typique du Vercors isolée en pleine nature. On reviendra donc faire un édit de cet article quand on aura enfin testé (peut être cet hiver), mais si vous avez des retours à nous faire d’ici là, n’hésitez pas à les poster en commentaire.

L’accès

Accès par Autrans  (été et hiver) : Comptez environ 1h depuis Grenoble. Au premier rond point en arrivant à Autrans, prendre à droite, la route de la Sure (D218) en direction du domaine de ski, prendre à gauche puis à droite. Au premier carrefour, suivez à gauche le panneau « Aqualoisirs ». Au croisement, prendre à droite, puis poursuivre la D106L jusqu’au parking.

En hiver, l’accès est possible en ski, à pied, en raquettes, à partir du centre nordique.

Le refuge de Gève sur Google Map

La balade

Situé au départ de nombreux sentiers de randonnées, le restaurant est facilement accessible à pied en été depuis le parking en été (400m) et peut être rejoint l’hiver en raquettes ou en skis de fond à partir du parking situé à 3 km du refuge.

Infos : refugedegeve.com

L’auberge des Allières – Lans – Vercors

Cette auberge fait partie des incontournables du Vercors. On n’a pas encore eu l’occasion de tester la cuisine, pourtant, on connait bien les alentours dans lesquels on se balade souvent à pied, ski de rando ou ski de fond. L’auberge est située sur un bel alpage.

L’accès

A 50 minutes de Grenoble, passez Lans en Vercors et dirigez vous vers le départ des pistes de ski. Garez vous au parking des Barnets, à gauche le long de la route en montant vers les pistes.

La balade

Vous pouvez partir du parking des Barnets pour une balade facile de 20 minutes dans la combe Claire puis l’alpage en prenant le chemin en direction du collet du furon. Sinon, vous pouvez vous garer plus loin au départ des pistes de ski et prendre la route forestière des Allières pour 30 minutes de marche à plat.

L’auberge de Malaterre – Villard de Lans / Vercors

L’accès

A 55 minutes de Grenoble, en direction de Villard de Lans. Suivez les indications du site nordique de Bois Barbu. Garez vous sur le parking. Un autre accès est possible par Corrençon au départ du site nordique.

La balade

4 km (soit environ 1h) à travers la forêt, à pied, en skis de fond ou raquettes depuis le parking de Bois Barbu ou 3 km (environ 45 minutes) depuis le parking du Golf de Corrençon.

Infos : ouverture de mi décembre à mi mars tous les jours de 11h à 17h , et en juillet aout tous les jours de 11h à 17h30 / Midi et goûters. En cas de mauvais temps, l’auberge ferme plus tôt. Appelez avant d’y aller (06 07 87 52 80). http://www.malaterre.fr/

Le chalet du Loup – Les Déserts – Bauges

L’accès

Sur le plateau de Savoie Grand Revard, à la Féclaz. Suivez la D913, entre le Revard et la Féclaz puis garez vous sur le parking du Parc Aventure Forestier.

Le Chalet du Loup sur Google Map

La balade

Pour accéder au Chalet du Loup, il vous faudra marcher seulement cinq minutes dans la forêt pour parcourir les 500 m qui vous séparent du parking. Mais si vous voulez prolonger la balade, pour environ 40 minutes aller retour, vous pouvez également vous rendre à pied au belvédère de L’Orionde. Celui-ci vous offre une vue impressionnante sur le lac du Bourget. Le Chalet du Loup propose aussi, en hiver, en plus de ses menus, des balades à traineaux tractés par motoneige dans la forêt.

Infos : http://www.lechaletduloup.com

Randos-restau en Suisse

Ce site http://www.randoresto.ch/ répertorie pas mal de restaurants d’altitude à cumuler avec des randos. Vous devriez y trouver votre bonheur !

Il existe encore beaucoup de restaurants-auberges d’alpages en Rhône-Alpes, et on aimerait bien étoffer la liste. Alors n’hésitez pas à nous envoyer vos bonnes adresses ! Si on s’y rend, on se fera en effet un plaisir de faire un retour ici !

Tags:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :