AUTOMNEÉTÉMicro aventurePRINTEMPS

Week-end randonnée en famille dans les Gorges de l’Ardèche

Mis à jour le 19 octobre 2020

Quand on pense aux Gorges de l’Ardèche, on n’a pas forcément l’idée de les découvrir en randonnée en famille… et pourtant ! Accompagnés de nos deux plus jeunes enfants et d’un guide de la Réserve Naturelle, nous avons plongé pendant deux jours dans ce paradis sauvage, riche d’un patrimoine naturel, géologique et archéologique exceptionnel… On vous raconte.

Nous arrivons en Ardèche afin tester une aventure nature en famille proposée par Chilowé, le guide de la micro aventure en France. L’idée est de découvrir les Gorges autrement qu’en canoë. Arrivés à Vallon Pont d’Arc la veille de notre départ en rando, nous avons la chance incroyable de découvrir les Gorges de l’Ardèche sans touristes, rien que pour nous ou presque. En effet, l’accès y était interdit au public depuis le 21 mars et nous sommes, mi juin, parmi les tout premiers à profiter de la réouverture après le déconfinement.

Pour commencer, nous dînons et passons la nuit tous les quatre dans le lodge familial du Bouquetin des Prehistoric Lodge. Les enfants profitent des derniers rayons de soleil dans le jacuzzi de notre terrasse privative. Il n’y a aucun bruit, excepté celui de la rivière qui coule en contre-bas. La grande tente lodge est tout confort, équipée de lits douillets, de toilettes et d’une salle de bain spa… c’est le grand luxe !

Le lendemain matin, nous admirons le vol d’un vautour percnoptère en prenant notre petit déjeuner sur la terrasse. On y voit le présage d’un week-end bien sauvage, comme on les aime. Nous avons rendez-vous à 9h30 sur le Parking de Chames avec Batiste, le guide qui va nous accompagner pendant ces deux jours de randonnée. Celui-ci est très enthousiaste à l’idée de nous faire découvrir ce paradis minéral et végétal qu’il connait comme sa poche.

Une randonnée en famille dans les Gorges de l’Ardèche, le déconfinement des sens pour tous

Nous entrons dans la Réserve Naturelle, espace protégé où il est interdit entre autres de cueillir des plantes, de promener son chien sans laisse et de camper. Ces règles sont nécessaires pour préserver la faune et la flore de ce lieu exceptionnel qui a grand besoin d’être respecté. À peine avons nous attaqué la marche que l’on s’arrête déjà. Batiste nous fait découvrir des choses tous les 100 mètres. Au sol, à hauteur d’yeux, en l’air, on ne sait plus ou donner de la tête.

Un instant, il nous fait sentir les feuilles froissées d’une plante dont l’odeur rappelle la cacahuète grillée, une autre c’est le citron-coca. Un peu plus loin, il nous fait goûter des mûres blanches et des mirabelles. Ici, il attrape un orvet, là une grenouille, une lucane… Et nos pas sont régulièrement accompagnés par la danse acidulée des papillons Citron dont on sait, à présent, différencier le mâle de la femelle. Puis, tout à coup, c’est le Graal…

Alors qu’on observe des hirondelles, deux aigles de Bonelli, sublimes, tournent au dessus de nos têtes. Plus haut, des vautours fauves, à droite un vautour percnoptère… On a droit à la totale ! Nous assistons, bouches bées, à un superbe spectacle sauvage dont, ultime privilège, nous sommes les seuls spectateurs.

Plus qu’une simple randonnée en famille, une expérience magique inoubliable…

Notre randonnée en famille dans les Gorges de l’Ardèche se poursuit à un rythme tranquille, très apprécié des enfants. Nous prenons en effet le temps de tout observer. Batiste a prévu des panneaux informatifs qu’il sort lors des pauses et nous sommes impressionnés par toutes ses connaissances. Émerveillés par l’alternance des paysages, nous longeons la rivière sur le calcaire chauffé par le soleil avant de retrouver l’ombre bienfaisante de la forêt. Au sommet de la montagne de sable, on grimpe sur un pic qui nous offre une vue plongeante sur la rivière.

Le premier jour, notre itinéraire s’étend sur 12 km dont deux de détour pour contourner un passage à gué qui est devenu impossible à cause d’une crue récente. La rivière étant trop haute, nous poursuivons en effet le sentier en remontant les falaises au lieu de la traverser. Nous arrivons au bivouac de Gaud vers 17h. Une tente Cosy a été réservée pour nous, un joli tipi prévu pour 6 à 8 personnes. Et là encore, on est complètement seuls !

Après le dîner, Batiste nous a préparé une super animation. Nous le rejoignons dans un champ où il nous explique la vie des chauves souris qui peuplent les Gorges. Il nous emmène ensuite sur les berges de la rivière dont il éclaire la surface à l’aide d’une torche. Des millions d’insectes dansent frénétiquement dans le faisceau lumineux. Les chauves-souris se gavent, les saisissant en plein vol. Batiste les vise enfin avec sa Batbox, un petit boîtier électronique, pour nous faire entendre leurs ultra-sons. C’est magique !

Choisir la randonnée pour découvrir la richesse d’un patrimoine naturel et historique exceptionnel

Le lendemain, nous slalomons entre les chèvres sauvages qui ont envahi le bivouac et la plage. Le deuxième tronçon de notre randonnée en famille dans les Gorges de l’Ardèche s’avère encore différent de la veille. Certains passages sont ludiques avec une main courante et quelques échelles. Parfois, ça grimpe un peu et les enfants se régalent. Nous saluons des canoës en pensant qu’on est mille fois mieux ici qu’à leur place, à pouvoir profiter régulièrement de l’ombre bienfaisante de la forêt. Le rythme est tranquille, comme la veille, mais cette fois, Batiste nous parle davantage de géologie et d’histoire. C’est passionnant tout ce qu’il y a à découvrir ici.

Après avoir observé plusieurs placettes de charbonniers, on découvre à présent un Dolmen, si si ! Avec de grands gestes, Batiste nous raconte toutes les histoires et anecdotes du pays. Au moment du goûter, il nous montre même une grotte secrète, un peu éloignée du sentier. On l’écoute alors avec attention nous parler de la découverte de la Grotte Chauvet. On est complètement dans l’ambiance des hommes préhistoriques et des ours des cavernes. À présent, les enfants trépignent d’impatience à l’idée d’aller visiter la reconstitution de cette grotte.

Notre itinéraire se poursuit ensuite vers le rocher de la cathédrale. On imprime nos rétines des paysages majestueux creusés par la rivières depuis les millénaires. Et le sentier finit par remonter vers le parking des Templiers. Tout en haut, nous attend, encore une fois, un autre point de vue à tomber, même si une chute serait fatale ! Mais cette fois-ci, on ne redescendra pas. C’est fini.

C’est presque étrange que ça se termine comme ça, tout à coup, alors que nos regards portent encore au loin sur les méandres de l’Ardèche. Mais les enfants nous ont rappelé qu’on avait un truc à faire et il reste peu de temps avant la dernière visite prévue. On quitte alors Batiste sur le parking, un peu comme on s’est rencontrés deux jours auparavant, avec la sensation qu’on se connait déjà et qu’on va certainement se revoir.

Infos pratiques pour découvrir les Gorges de l’Ardèche en randonnée en famille

Cette rando est réservée à des enfants sachant déjà marcher de longues distances. L’itinéraire n’est pas technique, la plupart du temps à plat mais il faut tenir la durée et la chaleur tout en portant un sac à dos.

Pourquoi choisir d’être accompagné par un guide ?

Certes, cela à un coût mais nous ne pouvons que vous recommander de prendre un guide de la Réserve pour vous accompagner lors de cette randonnée en famille dans les Gorges de l’Ardèche. Ses connaissances infinies transformeront une simple randonnée au paradis en une super rando interactive, instructive et ludique au paradis. Il saura vous guider en toute sécurité, trouver les itinéraires bis en cas de besoin, vous montrer des choses auxquelles, sans lui, vous n’auriez pas accès et capter l’attention de vos enfants. Astuce : partez à deux ou trois familles pour vous partager les frais.

Itinéraire et retour au point de départ

L’itinéraire étant linéaire, si vous n’avez pas de guide, le retour à votre voiture peut se faire en navette. Vous trouverez tous les renseignements utiles et le topo nécéssaire pour préparer votre rando sur le site de Pont d’Arc Ardèche.

Les indispensables

Avant de venir, réservez votre place au bivouac : voir les tarifs et contact. Renseignez vous bien sur l’état de la rivière, la possibilité de passer les gués ou non et les itinéraires bis. Un topo guide est en vente à l’Office du Tourisme de Vallon Pont d’Arc.

Avant de quitter l’Ardèche, profitez-en pour aller visiter la restitution de la grotte Chauvet. Quant à nous, finalement, nous sommes arrivés dix minutes trop tard. Dommage, il va falloir qu’on y retourne … 😉

Checklist des choses à emporter :

  • Des Bonnes chaussures de marche (+ chaussons d’eau si vous pouvez passer les deux gués, en fonction de la hauteur de la rivière)
  • La nourriture pour deux jours (pas de commerce au bivouac)
  • Les duvets et matelas
  • Suffisamment d’eau. Attention, il fait chaud, on boit beaucoup !
  • Une lampe frontale
  • Des jumelles
  • Une trousse de secours avec de quoi gérer en cas d’ampoule, de piqures d’insectes ou de petites blessures.
  • Un téléphone (il y a l’électricité au bivouac de Gaud et le réseau passe)
  • Un carnet et un crayon pour dessiner, poser par écrit ses souvenirs…

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.