fbpx
Livraison offerte en Points relais en France métropolitaine à partir de 100 € d'achats ↟ Remise en main propre gratuite sur Grenoble et communes limitrophes
Idées & ConseilsPRINTEMPS

Trouver des bois de cerfs dans la nature

Mis à jour le 23 mars 2021

C’est le printemps et la nature révèle ses trésors au rythme de la fonte des neiges. Parmi l’ail des ours et les morilles, vous allez peut-être trouver des bois de cerfs… Et oui ! C’est la période des mues ! Chaque année au printemps, les cerfs perdent en effet leurs bois. Partir à leur recherche est alors un vrai jeu de piste. On vous explique comment faire.

Pourquoi le cerf perd-il ses bois ?

Le cycle des bois est lié aux variations hormonales de l’animal. Plus le mâle est âgé, plus la chute des bois commence tôt. La repousse dure également plus longtemps que pour les plus jeunes. Au printemps, les bois tombent des deux côtés. Cela peut arriver en même temps ou à quelques heures d’écart. Cela signifie que vous pouvez avoir la chance de tomber sur la paire mais aussi que, si vous n’en trouvez qu’un, il est probable que l’autre ne se trouve pas trop loin. Il faut alors explorer tous les environs autour du premier bois trouvé.

Ainsi décoiffé de sa ramure, le cerf adulte se différencie alors de la biche par sa taille plus grande et imposante et par son encolure plus épaisse. Année après année, les bois repoussent plus longs, plus massifs et plus lourds. Les nouveaux bois repoussent d’abord recouverts et protégés par une fine peau duveteuse, le velours. Cette peau se détache en août, on appelle cela la frayure.

Quand chercher

Les mues de cerf tombent généralement entre février et mi-avril. Les premières à tomber sont celles des mâles les plus âgés. Sachez que vous ne serez pas seuls à en chercher. Certains en ont fait une vraie passion et posent même des jours de congés pour partir à leur recherche. Le graal étant alors de trouver une belle paire.

Où chercher

En France, les cerfs vivent dans les massifs forestiers de basse altitude et de plaine. C’est donc dans la forêt que vous aurez le plus de chance de trouver des mues.

Commencer par apprendre à repérer les indices de présence animale. Pour votre recherche de mues en cette période, concentrez vous uniquement sur les traces de cerf. Si vous avez entendu des cerfs en automne, c’est déjà une bonne piste qui vous donne une indication sur leur territoire. Cependant, tout ceci dépend de si vous cherchez en plaine ou en montagne. Chez nous, en montagne, les cerfs évoluent avec la neige. S’il y a trop de neige en altitude, ils redescendent dans la vallée. Leurs secteurs peuvent donc être différents selon la saison.

Les cerfs sont territoriaux, cela signifie que si vous avez repéré des traces de leur présence sur un secteur, vous aurez des chances d’y trouver des bois en ce moment.

Comprendre les traces de cerf

Les empreintes

Repérez les empreintes de sabots. Elles ressortent sur la terre meuble après la pluie ou au bord des flaques. Si les empreintes sont fraîches, il y a des chances pour que le cerf ne soit pas loin de vous. Une trace fraîche est bien nette, parfaitement dessinée dans une terre humide. Elle est vide de poussière, d’aiguilles ou d’autres éléments.

Par contre, si la terre a séché autour, que l’empreinte est presque effacée ou traversée de craquelures, il est fort probable qu’elle ne soit pas fraîche. Cela vous indique ainsi que le cerf n’est pas passé dans le coin depuis un moment et que chercher ses bois ici est peut-être une perte de temps.

Les troncs d’arbres grattés

Si vous observez des troncs dépouillés de leur écorce, c’est aussi un signe de présence. En effet, le cerf gratte l’écorce des arbres pour marquer son territoire.

Les crottes

Après les empreintes, cherchez des excréments. Les crottes de cerf, appelées fumées, sont vert foncé ou noires. Elles mesurent environ 2cm et sont regroupées en petits tas. On distingue la forme des crottes des cerfs de celles des biches. Suivre la piste d’une biche ne vous permettra pas de trouver des bois car les mâles et femelles adultes ne restent pas ensemble… sauf en automne pendant le brame.

Les crottes des cerfs ont une extrémité un peu plus plate qui leur donnent une forme de noisettes. Celles des biches sont plus cylindriques. Plus elles sont grosses, plus le cerf est gros et donc équipé de beaux bois. Si vous en trouvez, il faut donc continuer à explorer autour de cette piste.

Il est également important de pouvoir dater les traces. En effet, si vous pouvez détecter que l’animal était là il y a peu de temps, alors vous aurez plus de chances de trouver des bois de cerfs dans ce secteur. Les crottes plus fraiches sont reluisantes et plus vertes. Les plus anciennes sont noires, dures et sèches.

Cerf et biche : différencier les crottes et les empreintes

A-t-on le droit de ramasser les mues ?

Selon le droit du sol, l’article 546 du Code Civil indique que « La propriété d’une chose soit mobilière, soit immobilière, donne droit sur tout ce qu’elle produit, et sur ce qui s’y unit accessoirement soit naturellement, soit artificiellement. Ce droit s’appelle “droit d’accession”. Une mue appartient donc propriétaire des lieux où vous la trouvez. Si vous savez que vous êtes sur un terrain privé, vous devez vous renseigner avant de ramasser quoi que ce soit. En effet, le propriétaire peut très bien en interdire le ramassage sur son terrain.

Et en bonus, voilà comment ça se passe en vidéo :

Nos produits présents dans cet article :

close

Abonnez-vous à notre newsletter pour faire le plein d'inspirations et recevoir

10 % de réduction sur votre première commande ! *

(* sans limite de durée et sur tous les produits hors packs)

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.