Micro aventure

Une raclette dans une cabane en forêt

raclette dans une cabane en forêt

Article mis à jour le

L’automne vous angoisse avec ses soirées trop courtes, son froid incisif et ses pluies à rallonge ? Voici une petite aventure à vivre qui devrait vous réchauffer l’estomac et le cœur afin de vous réconcilier avec cette saison. On vous emmène faire une belle balade en forêt avec, à la clé, une bonne petite raclette à déguster à l’abri d’une cabane.

Pour notre aventure, nous avons embarqué nos deux plus jeunes enfants de 8 et 12 ans. A cet âge là, tout est magique et la moindre balade du dimanche prend des tournures d’aventure extraordinaire. Surtout que nous les avions emmenés quelques jours auparavant voir l’avant première du film Marche avec les loups de Jean-Michel Bertrand. Dans ce superbe film, le réalisateur se prépare des petites raclettes à la bougie dans des endroits incroyables : une grotte, une cabane… Il ne nous en fallait pas plus pour nous mettre l’eau à la bouche et cette idée en tête de vivre, nous aussi, notre petite aventure le temps d’une raclette à la bougie dans une cabane en forêt.

Par où commencer

L’hiver dernier, nous avions déjà mangé une fondue dans la neige après avoir construit un igloo avec les enfants, mais bizarrement, nous n’avions pas encore pensé à la raclette à la bougie dans une cabane. Ni une ni deux et un Google plus tard, je trouvais donc sur le net les petits appareils à raclette pliables que Jean-Michel Bertrand utilise dans son film. Le lendemain, j’en achetais quatre.

Pour vivre notre aventure, nous connaissions déjà notre cabane et le chemin d’approche. Nous sommes donc partis en fin de matinée afin de rejoindre notre cabane pour le déjeuner. Nous voulions prendre notre temps, profiter à fond de ce moment en famille. Nous avions aussi prévu de redescendre avant la nuit.

La première chose que vous devez donc faire pour aller manger une raclette dans une cabane en forêt est de trouver votre cabane. Ce sera ainsi l’objectif de votre balade. Et si vous ne savez pas comment en trouver une près de chez vous, on vous explique tout dans cet article.

Conseil : Vous pouvez également partir dans l’après-midi, afin de dîner dans la cabane et rentrer dans la nuit. Attention cependant, si vous optez pour cette solution, de bien vérifier que le trajet du retour sera aussi facile et sécurisé que l’aller… surtout dans le noir.

Une fois dans la cabane

Une fois arrivés dans notre jolie petite cabane, nous avons donc commencé par nous installer et allumer nos bougies. En effet, dans les cabanes en forêt, nous n’avons encore jamais trouvé d’électricité… surtout qu’elles sont souvent bien cachées sous les arbres ! Des panneaux solaires ne seraient alors pas d’une grande efficacité… Soyez donc prévoyants et pensez à apporter l’éclairage.

La plupart des cabanes que vous trouverez en forêt sont entretenues par des propriétaires privés ou des associations. Les plus jolies et accueillantes sont équipées à minima d’un poêle, d’une table, de chaises, d’une scie et d’un balais. Soyez consciencieux par respect pour les propriétaires des lieux et pour les prochains, ne dégradez rien. Prenez soin de cet abri comme si vous étiez chez vous. Rangez et nettoyez après votre passage, remplacez le bois que vous utilisez et ne laissez aucun détritus. Vous pouvez également témoigner de votre passage avec un petit mot ou un dessin dans le cahier s’il y en a un et laisser vos bougies pour les suivants, si elles sont encore utilisables.

Liste des choses à emporter dans la cabane :
Un paquet de grandes bougies
Du papier journal (pour allumer le feu s’il y a un poêle)
Un sac poubelle (On ne laisse aucun déchet derrière soi bien sûr !)

Et pour la raclette ?

Une vraie bonne raclette, c’est bien sûr du bon fromage, mais aussi des pommes de terre et de la charcuterie. Alors afin de simplifier les choses, j’avais déjà fait cuir les pommes de terres épluchées à la vapeur et les avais transportées dans un petit récipient isotherme. Pour le fromage, j’avais également imaginé jouer le jeu de ne prendre que du fromage originaire du massif sur lequel on allait se rendre. Et puis comme finalement on a hésité jusqu’au dernier moment entre partir dans le Vercors ou aller en Chartreuse, au final, j’avais pris des deux : du Bleu du Vercors et de la Tomme de Chartreuse. Pour la boisson, le vin n’est pas obligatoire. N’oubliez pas non plus qu’il vous faudra porter tout ça ! En revanche, avec la température ambiante, soyez sûr que vous apprécierez davantage un bon thé ou une tisane bien chaude !

Voici la liste des choses à emporter pour une raclette réussie dans une cabane en forêt :

Des poêlons à raclette pliables
Deux bougies chauffe-plats par poêlons
Du fromage (Raclette, Bleu du Vercors, Tommes, Morbier, Reblochon… )
Des pommes de terre déjà cuites dans un récipient isotherme
De la bonne charcuterie
Des assiettes ou bols en inox (pas de plastique please)
Des verres en inox ( Ceux là sont superbes, solides et pratiques )
Des couverts non jetables (toujours pas de plastique please)
Un grand thermos d’eau chaude
Des sachets de thé, tisanes, café, sucre…
Des fruits pour le déssert
Du chocolat et du pain pour le goûter

Pourquoi vivre cette aventure ?

Parce qu’aller manger une raclette dans une cabane en forêt est une petite aventure facile à faire avec des enfants et qui vous assure de belles sensations. En bref, ça fait du bien à tout le monde. En effet, quand les journées raccourcissent, le moral en prend souvent un coup. Alors se confronter à la nature dans ces moments où elle est la plus sauvage et y trouver un abri réconfortant, c’est une petite dose de bonheur pur et simple qui agit directement sur votre mental.

Malgré le froid vif qui règne dans la cabane, l’ambiance de la lueur des bougies et la chaleur du poêle réchauffe immédiatement les corps, les cœurs et les esprits. Bref, vous verrez, c’est le pied pour tout le monde ! Car si votre cabane est également équipée d’un poêle avec une réserve de bois sec, comme la notre, il n’y a rien de plus appréciable pour se réchauffer.

Conseil : lorsque vous allez choisir votre cabane, le critère de la présence d’un poêle, tout comme la proximité d’une source en été, est un élément à ne pas négliger.

S’équiper pour partir en forêt en automne

Vous partez pour un moment dans le froid. Il faut donc bien vous y préparer avec un équipement adapté. L’automne, c’est aussi une belle saison pour les champignons, alors n’hésitez pas à profiter d’un moment pour aller explorer les alentours de la cabane. Pensez en effet à prendre au moins un sac pour votre cueillette, vous pourriez y trouver de quoi agrémenter joliment votre raclette.

Voici une liste de l’équipement idéal pour vivre cette petite aventure :

Sous-vêtements techniques d’hiver
Polaire
Micro doudoune
Veste imperméable et coupe vent
Pantalon de randonnée chaud
Gants (+ 1 paire de rechange pour les enfants qui finissent toujours par les mettre dans l’eau, la neige ou la boue…)
Bonnet
Chaussettes chaudes (très important pour tous ! Ça peut vous sauver la sortie car le froid monte par les pieds… Moi j’ai celles-là, elles sont magiques, peu épaisses et toutes douces, elles gardent bien mes pieds au chaud. )
Bonnes chaussures de marche étanches
Bonnes lampes frontales (dans la cabane, il fait très sombre. Vérifiez vos piles avant de partir)
Un couteau – Le mien ne me quitte jamais !
Un sac ou panier pour les champignons
Un carnet
Feutres, stylos, crayons..

Et voilà ! A présent, n’attendez pas que la neige éloigne les cabanes et les rende plus difficiles d’accès. Partez vite à l’aventure ! N’hésitez pas à venir nous raconter la votre ici, sur notre page Facebook ou sur Instagram.

Tags:
%d blogueurs aiment cette page :